Actualités

Pierre Forget pour site (temporaire)

Décideurs Magazine : Cinquième associé chez Advocacy 4

09/05/2016

Le cofondateur du bureau parisien de Pinsent Masons, Pierre Forget, rejoint l’équipe d’Emmanuel Drai pour renforcer la pratique restructuring du cabinet.

Pierre Forget quitte Pinsent Masons où il dirigeait la pratique restructuring. Il rejoint Advocacy 4 et renforce ainsi l’équipe des quatre fondateurs Emmanuel Drai, Karine Cohen, Stéphane Dayan et Olivier Gedin réunis lors de la création du cabinet début 2015. Devenant le troisième associé spécialiste de la restructuration d’entreprise, Pierre Forget participe ainsi à la consolidation d’une des plus grosses équipe restructuring de la place.

Pierre Forget est un des fondateurs du bureau de Paris de Pinsent Masons en 2012, un bureau né de la réunion d’anciens associés du cabinet Marccus Partners. Il a dirigé sous ces deux marques le département restructuring. Pierre Forget a également été collaborateur chez White & Case et Clifford Chance et a exercé en solo entre 1998 et 2002. Tout comme sa nouvelle maison, il intervient au profit des entreprises cotées et non cotées, actionnaires, investisseurs institutionnels et financiers, repreneurs industriels, fonds d’investissement français et étrangers ainsi que des administrateurs et mandataires judiciaires. Au début de sa carrière, il s’est formé sur l’affaire Crédit lyonnais/CDR : « J’ai commencé dans le restructuring en qualité de contrôleur de gestion avant même de devenir avocat. Puis, j’ai commencé le métier d’avocat en traitant pour le CDR un grand nombre des procédures successives des dossiers distressed du Crédit lyonnais », confie l’avocat. Il enchaîne ensuite la restructuration de 4,5 milliards d’euros d’en-cours de créances immobilières d’IBJ (devenu Mizuho), le redressement puis la liquidation judiciaire de Cybertech au cours de laquelle il conseille Nokia, la structuration du fonds de retournement Natexis-Povidente, le projet de reprise d’Eurotunnel par Goldman Sachs et Macquarie, le dossier Moulinex, la cession du groupe Le méridien à Starwood, etc. Plus récemment, il est intervenu lors de la restructuration de Vivarte et a conseillé la compagnie aérienne Aeroflot dans le cadre de la faillite de la succession Berezowski.

« Nous sommes très fiers d’accueillir Pierre, figure majeure du restructuring depuis vingt ans. Son choix de nous rejoindre valide le modèle de notre cabinet », se réjouit Emmanuel Drai. « Avec des dossiers se rapportant de plus en plus à des difficultés d’exploitation, le marché du restructuring est en effet passé d’un marché d’opportunité après la crise de 2008 à un marché d’expertise. Cela signifie que la pratique qui pouvait être vue comme un centre de profits par certains acteurs, se recentre sur des spécialistes pour qui le restructuring et les situations spéciales sont une vocation long terme Advocacy 4 est un cabinet qui symbolise ce positionnement », confirme Pierre Forget. Les deux hommes se sont rencontré sur des dossiers et ont pu alors confirmer la similitude de leurs méthodes de travail, « impitoyable dans la confrontation juridique mais jamais dans l’antagonisme » pour parvenir à faire converger les intérêts opposés des parties prenantes à une situation de difficultés : la sauvegarde de l’entreprise. Une stratégie que le cabinet a illustrée dernièrement lors du sauvetage de 1 100 emplois pour le groupe Française de services.

 

Pascale D’Amore

http://www.magazine-decideurs.com/news/cinquieme-associe-chez-advocacy-4 

Consulter le document lié >>

Crédits : Agence VP Strat